Aperçu

SRG (SRG Graphite Inc.) – (TSXV.SRG) est une société de ressources canadienne qui vise à créer de la valeur boursière en devenant le chef de file dans la production et la distribution de paillettes naturelles de graphite de haute qualité à faible coût, rapidement commercialisable, tout en étant responsable sur les plans environnemental et social. SRG développe actuellement le gisement de graphite Lola, situé en République de Guinée dans l’ouest de l’Afrique. L’occurrence en gneiss graphiteux continu du gisement a une surface prospective prometteuse de 3,22 km2, ce qui en fait l’une des plus grandes surface en son genre de la planète.

Le gîte de latérite riche en cobalt-nickel-scandium de Gogota, découvert en 2010, est aussi compris dans le permis d’exploration Lola. SRG continue d’explorer les occasions associées à ces métaux, actuellement très prisés. Elle détient 100 % du permis d’exploration de Lola.

Le conseil d’administration et l’équipe de direction de la Société sont des professionnels aguerris de l’industrie des ressources, cumulant de vastes expériences dans l’exploration, le développement et la réalisation de projets miniers de calibre mondial en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe. L’expertise technique de la direction inclut aussi l’extraction, le traitement et le développement spécifiques au graphite.

Le graphite, l’avenir de la haute technologie

La production mondiale de graphite a plus que décuplé depuis le début du siècle, dernier passant d’un plancher de 100 000 tonnes par année (tpa) à 1,2 Mtpa en 2016, à un taux de croissance annuel composé de plus de 2 % selon le Service géologique des États-Unis et la World Steel Association, et de 4 % selon P&S Market Research.

La forte demande en graphite est alimentée par les initiatives d’énergie verte, notamment les piles au lithium (les véhicules électriques, hybrides rechargeables, le stockage fixe, etc.); l’énergie solaire; les matériaux ignifuges; l’aérospatiale et l’électronique. Le marché du graphite (1,2 Mtpa) est presque aussi important que celui du nickel et 50 fois plus important que ceux du lithium ou des métaux des terres rares.

Un essor significatif dans la demande mondiale en graphite est anticipé dans les 5 à 10 prochaines années, la faisant passer de 2,4 Mtpa à plus de 4 Mtpa, notamment pour les raisons suivantes :

  • Une production supplémentaire de 650 ktpa sera nécessaire d’ici 2022;
  • Une production supplémentaire de 1,7 Mtpa est prévue d’ici 2025;
  • Une demande supplémentaire est fortement liée à l’adoption des piles dans les secteurs de l’automobile et du stockage fixe;
  • Une autre partie importante de la demande viendrait de la substitution du graphite synthétique présentement utilisé par du graphite naturel.
batterydemandforecast

Le monde s’éloigne des combustibles fossiles pour privilégier de nouvelles sources d’énergie, plus propres, pour les voitures et les accumulateurs d’énergie. Le monde évolue et les paillettes naturelles de graphite sont la pierre angulaire d’une nouvelle révolution industrielle. Il est présagé que les constructeurs automobiles multiplieront de plusieurs fois leurs parcs de véhicules électriques prochainement, ce qui stimulera davantage la demande en graphite. Dans cette optique, SGR a l’intention d’accélérer le développement du Projet de Graphite Lola.